Les ateliers | projets participatifs

De mémoire de bouteille

Quartier: Mohammedia

Patrimoine en constante mutation, le quartier des maisons-bouteilles à Mohammedia est le témoin vivant d’une histoire architecturale et sociale très particulière.

Construit dans les années 1950, cette nouvelle médina devait loger vite, bien et à faible coût. De mémoire de bouteille ira à la rencontre des habitants de ce quartier atypique.

De la bouteille à la maison, de la maison à la ville, nous questionnerons avec eux ce qui fait l’identité, le lien et l'avenir de ce quartier, et la manière dont ils résonnent au sein de l'histoire et du développement futur du Grand Casablanca. Architectes, urbanistes et cinéastes engagés,  désirons faire dialoguer l'image et la parole sous la forme de courts-métrages documentaires.

Adam Walid Pugliese

Architecte HMONP et artiste de 26 ans, diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes en février 2016. Son parcours et sa démarche artistique se tournent vers l’exploration des modes d’habiter, d’occuper le territoire, la capacité à le transformer consciemment ou non. Il s’intéresse plus particulièrement aux questions d’infrastructures, du rapport que nous entretenons avec les espaces du quotidien, la notion de vitesse, du pouvoir et de la manifestation physique des idées de la modernité. 

Lorène Chiron

Lorène Chiron est architecte-urbaniste. Elle a récemment collaboré sur plus d'un an au sein de l’agence Oualalou+Choi, dans le cadre d’une mission d’inventaire et de sauvegarde du patrimoine architectural moderne du Grand Casablanca, avec le concours des experts Jean-Louis Cohen et Bernard Toulier. Cette expérience lui offre une fine connaissance de la richesse et des enjeux propres à ce trésor menacé. Lorène trouve l'élan de sa pratique en questionnant l'habité par le prisme du social et du collectif. S’intéressant à l’impact des renouvellements idéologiques à l'oeuvre dans les villes nouvelles, elle y guette la danse étrange de la beauté et des failles. La traversée physique et attentive des paysages urbains est son entrée en matière privilégiée et devient pour elle, lorsque l’on en fait une démarche collective, un véritable outil d’apprentissage et de projet commun qu'elle développe au sein de l'association du Voyage métropolitain.

Maxime Faure

Maxime Faure est auteur-réalisateur documentaire. Basé sur la collecte d’une parole vécue, son travail est le fruit d’une recherche patiente et passionnée. Il a notamment travaillé avec France Télévisions et France Culture. Ses documentaires sociaux tissent des témoignages personnelles à des histoires collectives. Habité par un profond désir de filmer le réel, Maxime s’attache à montrer avec habilité et pudeur des personnes dans leurs combats du quotidien. Son regard s’affirme davantage dans le croisement de l’intime et du politique avec AINSI SOIENT-ELLES, son premier long-métrage, qui propose une immersion dans une communauté québécoise de huit religieuses féministes. Maxime Faure est récipiendaire de la bourse « Auteur de documentaire » de la Fondation Lagardère et « Brouillon d’un Rêve » de la Scam.

ATELIERS PARTICIPATIFS

POUR S'INSCRIRE: envoyer un email à candidatures.museecollectif@gmail.com