La Serre

2014 -

Plateforme / Espace temporaire participatif.

Actualités 

November 6, 2018

December 10, 2017

September 10, 2016

Please reload

Historique du projet

 

Installée dans les espaces de l’Atelier de l’Observatoire, à Laasilat en milieu rural (région de Bouskoura), la Serre a pour ambition de recréer les conditions nécessaires au développement artistique et culturel, face à un environnement parfois hostile et contraignant. Ceci à l’image des légumes et fleurs qui y poussent dans un univers recréé et favorable à leur croissance. Elle est aménagée pour accueillir des performances, expérimentations, ateliers et interventions d’artistes mais aussi de chercheurs, botanistes et scientifiques tout au long de l’année.

 

Depuis 2015, la Serre est mobile et s’installe dans des espaces publics urbains et péri-urbains pour des projets in situ, proposant aux artistes et participants d’essayer d’approcher une certaine indépendance de création et de pensée en se libérant des aspects extérieurs, et de grandir hors des contraintes imposées. La Serre vise notamment à favoriser -et questionner- la production artistique et culturelle indépendamment des contraintes politiques, économiques et sociales.

 

La Serre

 

La Serre est un espace éphémère ouvert et participatif de 150m2 à 200m2 qui s’installe dans des espaces publics, et a pour fonction d’accueillir et de favoriser la naissance et le développement de nouveaux projets, de nouvelles voix et idées, à l'abri des contraintes et des visions dominantes. Dans cette dynamique, elle invite le public, les artistes, les étudiants, les chercheurs, les opérateurs culturels, les scientifiques et tous les habitants à investir collectivement cet espace partagé, et à y mener et suivre des programmations nourries de rencontres, de projections, de séances d’écoute, de présentations de projets, d'ateliers, d'émissions radiophoniques et autres interventions artistiques.

 

La Serre se compose d'une bibliothèque, d'un espace de rencontres et projections, d'ateliers, d’un studio photo, d'un point d’écoute, d'une buvette avec wifi et de tapis pour pique-niquer.

 

La Serre est un projet d’artiste de Mohamed Fariji, développé au sein de  l’Atelier de l’Observatoire depuis 2014.

 

 

45054062_1875230642596154_10687846156966

La Serre sur le toit

 

Nov-déc 2018, Hay Mohammadi, Casablanca

Dans le cadre du projet MUSEE COLLECTIF

La Serre, Aïn Chock

 

Du 13 au 17 décembre 2017, Aïn Chock, Casablanca

 

En décembre 2017, la SERRE s’installera au Grand Jardin Aïn Chock en face du Cinéma Sahara. Cette édition sera entièrement dédiée au projet Musée Collectif et à la recherche menée autour de la mémoire collective du quartier.

Au programme : rencontres, projections, expositions, radio de la Serre, ateliers enfants, journal du quartier, les itinéraires, la machine à peindre, Kabareh Cheikhats, spectacle de Ammi Driss, etc

Dans le cadre du projet MUSEE COLLECTIF, AIN CHOCK

Pour en savoir plus.

La Serre, Jardin des Brigittines

 

15-18 septembre 2016, Bruxelles

“Situé aux abords d’un voisinage inhabituel, ce jardin doit avant tout devenir un espace
d’idées. Son ambition doit se présenter comme un lieu de relations entre l’être humain, l’art,
l’écologie, la biologie, la botanique, l’histoire, la littérature, la sociologie..(…) J’espère que les
riverains vont se l’approprier.” Benoit Fondu, paysagiste. In Les Brigittines, Résidences et jardin.

Une réappropriation amorcée en juin 2014 par Marollywood : des ateliers publics, autant de gestes artistiques, d’évènements et de règles du jeu co­-écrites patiemment pour cet espace à part, déclaré ZONE AUTONOME COLLECTIVE par le groupe. Pour imaginer ensemble de nouvelles pistes au projet, Marollywood invite LA SERRE de Casablanca pour une semaine publique d’échanges Nord/Sud autour de nos ACTIONS URBAINES croisées.

La Serre, Hay Mohammadi

 

Mai 2016, Hay Mohammadi, Casablanca

 

En mai 2016, La Serre propose un espace ouvert à tous avec un espace de travail partagé, un café libre, des ateliers participatifs, une bibliothèque, des projections, des performances et des rencontres, au sein du quartier Hay Mohammadi à Casablanca, en partenariat avec l’association Initiatives Urbaines.

Dans le cadre du projet THE GREENHOUSE.

Pour en savoir plus.

La Serre au Cyber Parc

 

Février 2016, Marrakech

 

La Serre s’installe dans un parc du centre ville de Marrakech pendant la Biennale de Marrakech pour proposer une bibliothèque de textes, images et sons ouverte à tous, ainsi qu’un programme de rencontres, lectures, performances, projections et ateliers. La Serre, portée par un collectif d’institutions actives au Maroc comme Afrique in visu, le 18, Saout Radio, le Cube et l’Observatoire, devient ainsi une proposition alternative pour réfléchir collectivement les modes de production et de diffusion des projets artistiques, et présenter des projets en cours.

La Serre au Parc de la Ligue Arabe

 

Mai 2015, Casablanca

 

L’artiste Mohamed Fariji invite un groupe d'artistes, curateurs, chercheurs et réalisateurs à installer et occuper la Serre, conçue comme un espace semi-clandestin et éphémère de 150m2 en plein coeur du Parc de la Ligue Arabe à Casablanca. La Serre est composée d’un espace de travail collectif et de rencontres, d’une bibliothèque, d’un espace « jeune créateur» et d’un studio photo. Elle propose des ateliers de permaculture et guérilla jardinière, des performances, des installations in situ, mais aussi des présentations de projets utopiques / impossibles / rêvés d’artistes, chercheurs et réalisateurs pour un public de passants, étudiants, élèves, associations et citoyens casablancais.

 

La Serre à Sidi Moumen

 

2014, Casablanca

 

La Serre s'installe au Centre Culturel les Etoiles de Sidi Moumen (périphérie de Casablanca) pour repenser collectivement la ville et ses usages, et chercher à reconquérir les espaces urbains et péri-urbains. Elle a pris la forme d’ateliers, de recherches, de créations collectives et d’interventions d’artistes contemporains avec les habitants du quartier (fabrication et lancer de bombes à graines, réflexion collective sur des espaces verts devenus décharges ou parkings, bande dessinée, design, recyclage, création d’un jardin partagé, design culinaire, mini-publications, etc..).