Les Invisibles

depuis 2014

Projet de recherche : rencontres, projections, publications, ateliers, etc

Poster du programme

Archives

Please reload

Quelques évènements à reconstituer 

 

2017-2018, projet de restauration et publication

 

Projet de restauration, diffusion et publication autour du film De quelques événements sans signification (1974) réalisé par le cinéaste marocain Mostafa Derkaoui. 

 

La Longue Journée, film inachevé

 

Mai 2016, The Greenhouse, Casablanca (Hay Mohammadi)

Rencontre avec Mohamed Abbazi autour de son film inachevé « La longue journée / The breadwinner », tourné en 1969 à Casablanca. 

Pour en savoir plus.

Journée d'étude "Les invisibles" 

 

Octobre 2014, Centre Jacques Berque, Rabat

 

La journée d’étude autour du cinéma marocain « Les invisibles/Al Achba7 » a pour objectif de réunir chercheurs, théoriciens, cinéastes, artistes et professionnels pour une réflexion commune autour de l’histoire du cinéma marocain.

 

Pour en savoir plus.
 

Image: Des dollars pour Mohamed, scénario inédit © Archives Bouanani

A lire

Algérie, Maroc, Liban, Tunisie : le silence des archives ?

 

Par Léa Morin

Pour le Journal of Film Preservation (#92) de la FIAF (Fédération Internationale des Archives de Film), Avril 2015

Le projet de recherche "Al Achba7" (les invisibles) consiste à retracer à travers des corpus d'oeuvres, films, photographies, essais, projets architecturaux et urbains, expositions, revues, documents et archives du Maroc moderne et contemporain, une possible écriture d'histoires (de la société, de l'art, du cinéma, etc) à partir de ce qui n'est pas, ce qui a disparu ou ce qui est oublié, et rendu invisible.

 

Cette recherche questionne notamment les modes de production, d'existence et de diffusion de projets artistiques -et sociétaux, et rend visible ou ré-active des oeuvres inconnues, marginalisées ou jamais réalisées, dans un processus partagé de réécriture de l’histoire. 

C’est à travers des projets participatifs, des enquêtes et des "actions", que la recherche prend forme et se développe : séminaires, ateliers, projections, présentations, publications, restauration de films, programmes pédagogiques, expositions, résidences partagées,  etc.

 

Ce type d’approche permet une réelle diffusion des savoirs, qui ne se cantonne plus à un domaine ou un type de public, mais tente de « démocratiser » la recherche, notamment en la rendant participative. Etudiants, chercheurs, penseurs, artistes et citoyens sont ici incités à travailler collégialement lors d'ateliers et rencontres. 

En s’intéressant aux déséquilibres, aux histoires en marge des récits officiels, aux nouvelles perspectives nous pouvons envisager autrement, des zones presque pas considérées jusqu’à maintenant dans l’histoire.

Ce projet mené par Léa Morin a reçu le soutien à la recherche du Cnap  en 2016.

"Nos utopies collectives et récits oubliés"

 

23 juin 2017, Bétonsalon Centre d'art et de recherche, Paris

 

La journée de recherche KIBRIT à Bétonsalon est conçue comme une grande narration fragmentée de la réactivation de nos récits oubliés et de nos utopies collectives (et notamment celles des années 60 et 70 au Maroc, en Algérie et dans la région), à travers des performances, lectures, discussions, ateliers et projections.

RE-ACTIVER, les Rencontres

 

Mai 2016, The Greenhouse, Casablanca 


Des collectifs, citoyens, artistes, penseurs, chercheurs, opérateurs culturels, institutions, décideurs politiques et activistes marocains et internationaux sont invités pour présenter des projets contemporains de ré-activation d’espaces, situations et oeuvres du patrimoine artistique et culturel, et de la mémoire collective.

Pour en savoir plus.

Il était une fois, Touda Bouanani

 

Mars 2014, Galerie Fatma Jellal

 

Pour sa première exposition personnelle mêlant vidéos, installations et œuvres sur papier, Touda Bouanani radicalise sa démarche faite de référence, d’appropriation et de dialogue intertextuel, en liant de manière décisive sa propre pratique artistique à celle de « gardienne et passeuse de l’héritage familial» qui est la sienne depuis la mort de son père le cinéaste, dessinateur, romancier et poète marocain Ahmed Bouanani (1938-2011).

Pour en savoir plus.

 

 

KIBRIT

 

www.kibrit.org

 

KIBRIT (كبريت) est un programme collaboratif de recherche et production, dédié aux pratiques artistiques et curatoriales engagées dans des réflexions sur les processus de réactivation mémorielle.

Pour en savoir plus.

 

De quelques évènements sans signification

 

Février 2016, La Serre, Marrakech

 

Un espace permanent de visionnage (complet ou partiel) d’un seul et unique film de l'histoire du cinéma marocain, De quelques évènements sans signification de Mostafa Derkaoui (Maroc, 1974, 74min) est proposé au public.

Pour en savoir plus.

 

Cinéma, archives et poésie

 

Novembre 2012, Cinémathèque de Tanger

 

Cycle de rencontres, lectures, films, expositions et ateliers en hommage à Ahmed Bouanani et édition d'un poster inédit. 

Pour en savoir plus.