Les ateliers | projets participatifs

Caza et ses expressions musicales amazighes 

Mohamed Oubenal

[musique | amazighe | ethnographie]

C’est dans la ville de Casablanca que les rwayess et leur production musicale amazighe ont connu leur âge d’or. Aujourd’hui encore les nouvelles troupes de jeunes qui renouvellent l’art d’ahouach se retrouvent dans les espaces publics casablancais (à Ain Sebaâ et dans les cascades) ou dans les cérémonies privées de mariage pour pratiquer leurs chants et danses amazighes.

 

Le projet consistera donc à voir Caza sous l’angle de ses expressions musicales amazighes en travaillant sur les récits de vie de quelques artistes rwayes ou d’ahouach à travers des entretiens qui seront transcrits. Il s’agira également de se rendre dans les espaces où les troupes d’ahouach se produisent en public pour collecter du matériel (prendre des photos, des sons et des vidéos).

http://fr.le360.ma/culture/video-casablanca-danse-au-rythme-de-lahwach-103983

Des ateliers de formation en instruments de musiques amazighes et enquête ethnographique sont prévus pour un collectif de jeunes musiciens et d’étudiants. Ces ateliers se feront en partenariat avec le BOULTEK, Centre de musiques actuelles:

https://boulevard.ma/boultek/.

Soirée de rencontre au BOULTEK (3 Mai 2019)

http://fr.le360.ma/culture/video-casablanca-a-la-rencontre-dexpressions-musicales-amazighes-189562

Source image : https://www.facebook.com/festival.innayr/photos/a.235513704017600/235525450683092/?type=3&theater

Mehdi Qamoum et musiciens au BOULTEK pour la soirée de rencontre CAZA AMAZIGHE © L'Observatoire (Elodie Sacher)

Mohamed Oubenal

Titulaire d’un doctorat en sociologie. Mohamed Oubenal est aujourd’hui chercheur en sociologie à l’IRCAM. Il étudie, entre autres, les musiques amazighes en milieu urbain.