Les ateliers | projets participatifs
​"UN FLEUVE TRAVERSAIT MA VILLE"

Quartier: Bouskoura-Sidi Maarouf

سرد حكاية واد بوسكورة، الذاكرة المائية للدارالبيضاء، ومستقبل المكان والتغيير الذي يعيشه باستمراربسب

.توسع المدينة والزحف الإسمنتي

أكثر من عشر سنوات للتوثيق بالصورة الثابتة والمتحركة وحكايات الساكنة المجاورة عن ذاكرة الوادي والمكان

.أنقاض طفولية، حكايات للذاكرة المندثرة، اقتلاع من الجذور، منبع التاريخ، منبع الحياة و منبع الترفيه

 

.في هذا العمل يضع الفنان، أحمد الدوكان نفسه جسدا وروحا لأنه المكان الذي ولد فيه ونشأ


Le projet initié par le photographe Abderrahmane Doukkane vise, dans le cadre du Musée Collectif de Casablanca, à suivre le lit « invisible » d’un fleuve côtier, l’oued Bouskoura. Cette rivière a été enterrée par les diverses opérations d’urbanisme colonial du vingtième siècle.

L’artiste-auteur Matthieu Duperrex s’associe à cette entreprise de description documentaire avec pour angle d’approche une anthropologie environnementale de ce cours d’eau, de son artificialisation, des usages industriels et urbains qui continuent d’en affecter l’identité.

Un projet soutenu par L'Atelier de l'Observatoire et la Maison des Arts Georges et Claude Pompidou - MAGCPCette résidence est menée avec le soutien de l’Institut français et la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Plus d'informations sur cette collaboration: 

http://www.magcp.fr/project/abderrahmane-doukkane/

Abderahmane Doukkane

Abderrahmane Doukkane est un éternel défenseur de la nature – celle qu’il a cotoyée enfant dans la région de Bouskoura – mais aussi de la nature humaine, centre de ses préoccupations. Sa rencontre avec Simon Wheatley lors d’un workshop à l’ecole des Beaux Arts de Casablanca en 2008, précipite sa vocation de photographe. Il commence par documenter les transformations liées à la pollution et à l’industrialisation de l’agriculture dans sa région. Il s’intéresse aussi au développement de la ville (diverses séries sur les chantiers de Casablanca) et à ses laissés pour compte avec l’installation «Taisez-vous» (2013), grandes affiches de portraits de marginaux placardées sur les murs de la ville, à la manière des affiches électorales. 

Matthieu Duperrex

Docteur en arts plastiques, est directeur artistique du collectif Urbain, trop urbain (www.urbain-trop-urbain.fr). Ses travaux artistiques procèdent d’enquêtes sur les milieux anthropisés et croisent littérature, sciences humaines et arts visuels ou numériques. Il est l’auteur de Voyages en sol incertain (Wildproject et La Marelle, 2019).

ATELIERS PARTICIPATIFS

POUR S'INSCRIRE: envoyer un email à hasna.observatoire@gmail.com