Les ateliers | projets participatifs

Où va dormir le rhinocéros ce soir?

Nourredine Ezzaraf et Lisa Stewart

[ art et archéologie | géographie urbaine | préhistoire ]

Pour le projet Où dort le rhinocéros ce soir ?, développé dans le cadre du Musée Collectif de Casablanca, les artistes Nourredine Ezzaraf et Lisa Stewart proposent d’ouvrir un espace de création temporaire entre les quartiers casablancais de Hay Hassani et Oulfa, à proximité de la « grotte des rhinocéros ». Cet espace partagé va permettre d’accueillir un ensemble d'ateliers pluridisciplinaires pour explorer et inventer collectivement un imaginaire autour du rhinocéros. Ils travailleront à partir de matériaux et récits collectés au sein de ce site « majeur » de la préhistoire ancienne du Maroc (découvert à la fin des années 70 et nommé ainsi suite à la découverte d’ossements du Rhinocéros d’Afrique du Nord).

La démarche vise à donner l’opportunité d’appréhender un nouveau rapport des citoyens à l’espace urbain à travers la fiction dans un processus créatif de réappropriation de la ville, et de créer une mémoire collective qui relie le passé préhistorique de Casablanca et son présent qui connaît une extension urbaine violente et des problèmes d’habitat et de justice sociale.

 

La création collective et le récit du Rhino est un processus continu qui évolue au fil des jours et s’appuiesur la contribution de chaque visiteur pour brosser un tableau clair de la personnalité du rhinocéros et de la manière dont il peut être contextualisé dans le paysage actuel de Hay Hassani.

 

Du 16 au 27 novembre 2018 de 14h à 17h: les habitants du quartier de Hay Hassani et les visiteurs curieux pourront s'arrêter au local pour échanger avec les artistes ou pour les aider à fabriquer des objets en relation avec la vie imaginaire de l’animal : portraits photo, courtes vidéos, histoires et / ou illustrations, enregistrements audio, cartographie, etc.

Mardi 27 novembre de 17h à 19h: Installation vidéo

Mercredi 28 novembre de 17h à 19h: OPENING, RADIO, RENCONTRES ET EXPOSITION.

Le local : Sidi El Khadir, rue 13, n°1, Hay Hassani 

Lisa Stewart 

(Australie, 1986) est une artiste dont le travail s’articule à travers la vidéo, l'installation, le son, le collage, et la performance. Elle s'intéresse à la ligne de démarcation entre histoire et mythologie, travaillant avec la fable pour éclairer les faits. Le travail de Lisa Stewart est adaptatif et souvent collaboratif. Elle développe ainsi des projets spécifiques aux contexte et espaces. Basée à Berlin depuis 2012, elle vit et travaille actuellement à Marrakech.

 

Nourredine Ezzaraf

(Maroc, 1992) est un artiste multidisciplinaire basé entre Aghmat et Marrakech. Dans son travail, il utilise différents médiums (photographie, textile, tapis vidéo, objet, installation, texte expérimental, etc.) en mettant l’accent sur les pratiques archéologiques et les processus participatifs.

 

Ils sont actuellement en résidence à l’Atelier de l’Observatoire à Casablanca.