Les ateliers | Formation aux artistes émergents

« CE QUI FAIT CULTURE POUR MOI »

EXPÉRIMENTATION CRÉATIVE D’ACTIVATION DES DROITS CULTURELS DES ARTISTES ÉMERGENTS DE CASABLANCA.

SEMINAIRE IMMERSIF
[ Médiation culturelle | Droits culturels ]

Il s'agit d'expérimenter pour le Musée Collectif de Casablanca une méthodologie de recherche-création conçu et testé dans différents contextes avec l’Unesco.

A partir d’un groupe constitué d'étudiants des Beaux-Arts et de jeunes artistes accompagnés par l'Observatoire, une approche ascendante est mise en oeuvre à partir de la question : « qu’est ce qui fait culture pour toi ici à Casablanca ? » ; la culture étant appréhendée dans une perspective anthropologique.

Les participant-e-s vont être formé-e-s au Design Thinking pour qu'à la fin du processus, ils fassent des propositions sous forme créative (vidéo, arts plastiques,…) qui seront exposées dans le musée.

Avec Danielle Pailler

Docteur en sciences humaines et sociales, actuellement, maître de conférences, Habilitée à Diriger des recherches, Vice-Présidente en charge de la culture (10 ans) à l’Université de Nantes (France). Animatrice de nombreuses conférences, séminaires professionnels et expérimentations avec l'UNESCO. 

Contenu du séminaire

Trois types de ressources culturelles sous le prisme des droits culturels : celles des étudiants en tant que porteur d’une culture, habitant(e) de Casablanca, natif(ve) ou non, celles des artistes qui se forment et celles des habitants (tes) de Casablanca qu’ils vont interviewer. Car il s’agit d’un travail en immersion dans la ville pour aller interroger les habitants et capter/capturer leurs représentations de « l’objet/situation/ » culturelle choisie par les participant-e-s.

Objectif principal

Révéler les ressources culturelles en présence dans une perspective citoyenne, subjective et perceptuelle pour faire écho aux droits culturels des personnes définis.

Intentions 

Création de propositions de valeurs plurielles : artistiques, culturelles, sociales, relationnelles, urbaines, en répondant à trois niveaux de questions :

  • Quelles sont les ressources culturelles en présence ? production par le groupe d’une carte sensible de l'écosystème.

  • Quels sont les avantages que les habitants peuvent attendre du fait de mieux révéler les ressources dont ils sont détenteurs ? quels sont les problèmes et aspirations des habitants concernant “l’objet culturel” auquel on s’intéresse ?

  • Comment créer, apporter et capturer les valeurs qui répondent aux attentes / problèmes et aspirations des habitants ? création d’une carte de valeurs.


Un web-documentaire sera créé à l'issu de l’expérience menée.

RESTITUTION PUBLIQUE

Vendredi 15 Novembre 2019 à partir de 17h à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Casablanca

Participant-es au séminaire 

1. ECOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX-ARTS:
AIT ERRAIS AMINA, AJID ACHRAF, BELEMLIH YASMINE, ECHIKH RKIA, EL HOUDAIGUI SAFAA, FAKHORI CHAHID, LAKHDAR FATIMA ZAHRA, LAMINI KAOUTAR, MESSOUDI OTHMANE.

2. JEUNES ARTISTES EN ACCOMPAGNEMENT (La RUCHE du Musée Collectif):
MOSTAFA BIGUA, SARA HANFAOUI, SALAHEDDINE LAROUSSI, AHMED TAHER BAHTOUKI.