La Serre, Hay Mohammadi @ The Greenhouse Casablanca

 

21 au 24 mai 2016

 

Espace culturel et artistique éphémère,

Derb Moulay Cherif, Hay Mohammadi  

 

LA SERRE est un projet d’artiste de Mohamed Fariji, développé au sein de  l’Atelier de l’Observatoire depuis 2014.

 

Installée initialement à Laasilat en zone rurale dans la région de Bouskoura, la Serre a pour ambition de recréer les conditions nécessaires au développement artistique et culturel, face à un environnement parfois hostile et contraignant. Ceci à l’image des légumes et fleurs qui y poussent dans un univers recréé et favorable à leur croissance. Depuis 2015, la Serre est mobile et s’installe dans des espaces publics urbains et péri-urbains pour des projets in situ.

 

Elle a pour fonction d’accueillir et de favoriser la naissance et le développement de nouveaux projets, de nouvelles voix et idées, à l'abri des contraintes et des visions dominantes.

Dans cette dynamique, elle invite le public, les artistes, les étudiants, les chercheurs, les opérateurs culturels, les scientifiques et tous les habitants à investir collectivement cet espace partagé, et à y mener et suivre des programmations nourries de rencontres, de projections, de séances d’écoute, de présentations de projets, d'ateliers, d'émissions radiophoniques et autres interventions artistiques.

 

En mai 2016, La Serre propose un espace ouvert à tous avec un espace de travail partagé, un café libre, des ateliers participatifs, une bibliothèque, des projections, des performances et des rencontres, au sein du quartier Hay Mohammadi à Casablanca, en partenariat avec l’association Initiatives Urbaines.

 

La Serre s'inscrit dans le cadre de The Greenhouse Casablanca, un programme participatif de recherche et réflexion sur les pratiques artistiques contemporaines dans l'espace public et patrimonial de Casablanca. En interrogeant et valorisant le rôle des citoyens, artistes et chercheurs dans les projets de réactivation de la mémoire, du patrimoine et d’espaces abandonnés ou marginalisés, c’est la capacité d’action et de transformation de la société contemporaine par l’art qui est ici pensée et activée.

Programme

 

Tous les jours entre 14h et 21h :

 

Intervention « Musée Collectif : les manèges du Parc Yasmina », Mohamed Fariji

Musée Collectif est un projet de Musée de la mémoire collective de Casablanca mené par l’artiste Mohamed Fariji à travers des actions de récupération (comme celles menées en octobre dernier au moment de la démolition du mythique Parc Yasmina) et des actions-expositions, comme ici avec la ré-activation d’un manège de ce même parc. Après des mois de réparations et d’interventions de l’artiste sur la pièce récupérée après un abandon de plus de 15 ans au Parc de la Ligue Arabe, le manège tournera à nouveau au sein du quartier Derb Moulay Cherif, Hay Mohammadi, et sera ouvert à tous.

 

La Serre, zero zbel.

L’association Zero Zbel est issue de la convergence de plusieurs initiatives individuelles cherchant à encourager les changements d’états d’esprit et de comportements, et à promouvoir des actions citoyennes autour de la sauvegarde de notre environnement. Pour la Serre, Soukaina el Idrissi, artiste et membre fondatrice de l’association avec Mamoun Ghallab et Kenza Benamour, propose une expérience en mode de gestion « zéro déchet ».

 

 

 

Samedi 21 mai

 

14h - 18h :  Les Ateliers 

 

L'usine de bombes à graines, Juliette Déjoué et collectif

Journal de la Serre, Yasmina Benabderrahmane

Super 8 filmaking, Franziska Pierwoss et SISKA

 

Visites guidées d’un lieu, espace, ruelle… du Hay par un habitant du quartier 

Cartographie des espaces abandonnés du quartier Hay Mohammadi

 

18h : Rencontres

 

Rencontres avec des anciens prisonniers d’opinion marocains autour de la mémoire des lieux d’incarcération au Maroc.

 

Modération : Fatna El Bouih 

Invités : Abderrahim Sedki, Nourredine Saoudi, etc

 

Ecouter : Reportage LIBÉRER LA PAROLE CONFISQUÉE : RENCONTRE AVEC D’ANCIENS PRISONNIERS POLITIQUES sur la Bougeotte. 

 

20h : Projection 

 

C’est eux les chiens, Hicham Lasri, 2013, 1h25

Majhoul vient de passer 30 ans dans les geôles marocaines pour avoir manifesté en 1981 durant les "émeutes du pain". Il retrouve la liberté en plein Printemps arabe.

 

Séance présentée par Ghita Zine de L'Association des Rencontres Méditerranéennes du Cinéma et des droits de l'Homme.

 

 

 

Dimanche 22 mai

 

14h - 18h :  Les Ateliers 

 

L'usine à bombes à graines, Juliette Dejoué et collectif

Journal de la Serre, Yasmina Benabderrahmane

Super 8 filmaking, avec Franziska Pierwoss et SISKA

Cora Dance, ateliers de danse

 

Visites guidées d’un lieu, espace, ruelle… du Hay par un habitant du quartier 

Cartographie des espaces abandonnés du quartier Hay Mohammadi

 

18h : Rencontres

 

Rencontre/Performance de Madiha Sebbani, jeune diplômée de l’école des Beaux-Arts de Tétouan : intéragir avec l’espace public en se concentrant sur son propre corps. 

 

20h : Projection 

 

Dans ma tête un rond point , Hassen Ferhani , 2015, 1h40 

Dans le plus grand abattoir d'Alger des hommes vivent et travaillent à huis-clos aux rythmes lancinants de leurs tâches et de leurs rêves. L’espoir, l’amertume, l’amour, le paradis et l’enfer, le football se racontent comme des mélodies de Chaabi et de Raï qui cadencent leur vie et leur monde.

 

 

 

 

Lundi 23 mai

 

14h - 18h :  Les Ateliers 

 

L'usine à bombes à graines, Juliette Dejoué et collectif

Journal de la Serre, Yasmina Benabderrahmane

Musée collectif, Mohamed Fariji

 

Visites guidées d’un lieu, espace, ruelle… du Hay par un habitant du quartier 

Cartographie des espaces abandonnés du quartier Hay Mohammadi

 

18h : Rencontres

 

Rencontre avec Mohamed Abbazi autour de son film inachevé « La longue journée », tourné en 1968 à Casablanca.        

 

20h : Projection 

 

Transes de Ahmed El Maanouni, 1981, 86min

Nass El Ghiwane est un groupe de musiciens marocains formé dans les années soixante-dix au coeur du Hay Mohammadi qui puise sa musique dans la culture populaire. Les chansons racontent aussi bien les joies du monde qu’elles pleurent les poètes défunts. Dans les rues comme dans les salles bondées, la musique de Nass El Ghiwane met les foules en transe.

 

 

Mardi 24 mai

 

14h - 18h :  Les Ateliers 

 

L'usine à bombes à graines, Juliette Déjoué et collectif

Journal de la Serre, Yasmina Benabderrahmane

Musée collectif, Mohamed Fariji

 

Cartographie des espaces abandonnés du quartier Hay Mohammadi

Visites guidées d’un lieu, espace, ruelle… du Hay par un habitant du quartier 

 

18h : Rencontres

 

Restitution des ateliers : présentation du Journal de la Serre avec Yasmina Benabderrahmane.

Rencontre avec Najid Taki, historien spécialiste du Hay Mohammadi.

 

20h : Projection Court-métrages

 

 

 

Les ateliers de la Serre Hay Mohammadi

 

Musée collectif, Mohamed Fariji : actions de récupérations et collectes d’objets, sons, images, photographies et archives de Hay Mohammadi pour le Musée Collectif de Casablanca.

lundi 23 et mardi 24 mai

(Sur inscription)

 

Journal de la Serre, Yasmina Benabderrahmane : déambulations, sténopés, collectes et photographies dans le quartier Socica-Derb Moulay Cherif pour la conception d’une publication collective : Le Journal de la Serre.

Yasmina Benabderrahmane est une artiste qui expérimente principalement la photographie et le film. Elle est diplômée avec mention depuis juin 2015 du Studio National des Arts Contemporains Le Fresnoy et de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

du 21 mai au 24 mai

(Sur inscription)

 

Super 8 filmaking, Franziska Pierwoss et SISKA, Tournage en film super 8mm dans le quartier ou aux alentours , autour de l’architecture et l’histoire de la ville de Casablanca.

Samedi 21 et dimanche 22 mai

(Sur inscription)

 

Usine de bombes à graines, Juliette Déjoué, Nicolas Nicolini, Elsa Benzrihem, Maxime Lacôme, Karim Barka, Lucie Deschamps, Hicham Naji.

Dans le prolongement des précédents ateliers de fabrication de bombes à graines (faites de  terre, de compost et de graines) pour une dissémination dans la ville et le quartier, Juliette Déjoué met en place une structure de production intensive avec la participation de 6 artistes et activistes, invités à l’accompagner dans cette action poétique, politique et esthétique. Des expérimentations sonores permettront d’explorer les relations fortes entre la musique et les plantes.

du 21 mai au 24 mai            

(ouvert à tous)

 

Pour en savoir plus sur LA SERRE. 

 

LA SERRE, HAY MOHAMMADI en images. 

 

Ecouter : discussion avec Mohamed Fariji sur La Bougeotte.

 

 

 

 


Ce programme de l’Atelier de l’Observatoire est cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme Régional Med culture.  Avec le soutien du Ministère de la Culture au Maroc, de  l’Institut français du Maroc et du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’ambassade de France au Maroc. En partenariat avec Casapatrimoine, le Conseil National des Droits de l’Homme, Initiatives Urbaines, le Conseil Régional des Droits de l’Homme Casablanca, le Goethe Institut Rabat et Eunic Casablanca.  

 

 

Please reload

Dernières publications
Please reload

Archive
Please reload

Search By Tags
Please reload